Assurément Déménageur

Devis déménagement fonctionnaire au meilleur prix !

Déménager représente un budget conséquent, incluant des coûts directs liés au déménagement, et des coûts indirects liés au changement de vie. Selon qu'il s'agisse d'un déménagement pour raison personnelle, ou d'une mobilité professionnelle, le fonctionnaire pourra potentiellement profiter des aides de son employeur. Voici comme déménager au meilleur prix lorsque l'on est fonctionnaire.

Déménagement : Quel est le profil du fonctionnaire ?

De prime abord, on pourrait être surpris de dédier cet article aux fonctionnaires, alors que le déménagement reste une étape de vie, comme nombre de Français en vivent chaque année. La particularité du fonctionnaire réside dans son statut. Le fonctionnaire profite d'une sécurité d'emploi dès lors qu'il est titularisé dans la fonction publique, qui s'associe à une sécurité de rémunération, en principe garantie et évolutive à la hausse, sauf exception. La garantie d'emploi est évidemment précieuse dans le contexte que l'on connaît d'avenir incertain, de lutte pour le pouvoir d'achat, de difficulté d'accès au logement, entre autres. Toutefois, précisons bien que le fonctionnaire est titulaire de son grade, mais non de son poste. Aussi, il peut vivre un ou plusieurs changements de postes, et ce sans qu'il ne puisse réellement s'y opposer. A l'inverse, il peut, lui aussi, profiter d'une mobilité facilitée, en faisant toujours valoir son grade acquis, au sein de la fonction publique hospitalière, territoriale ou d'Etat.

Voilà ici la raison de cette particularité liée au déménagement du fonctionnaire. Il concerne 4 % des agents chaque année, toutes fonctions publiques confondues. Deux informations sont intéressantes à citer également :

  • 2/3 des fonctionnaires ayant connu un déménagement lié à une mobilité professionnelle sont issus de l'Education nationale au sein de la fonction publique d'Etat,
  • Les plus concernés par les déménagements pour mobilité sont les jeunes agents et les plus gradés, soit les cadres de catégorie A.

Rien de bien étonnant, puisque ce sont ces profils qui sont le plus sollicités par la mobilité, dont les places sont les plus chères.

Comment se traduit un devis déménagement ?

Le montant d'une prestation de déménagement dépendra des prestations choisies par le client. Les critères suivants l'impacteront directement :

  • La formule choisie : Généralement, les déménageurs en proposent au moins trois : une formule économique, pour les petits budgets, où le déménageur se contente de charger, transporter et décharger les affaires. Une formule classique, type entre-deux au meilleur rapport qualité prix, existe également pour satisfaire le plus grand nombre. En plus du chargement, transport et déchargement, le déménageur démontera et remontera le mobilier, et assurera l'emballage et le déballage des objets fragiles. Enfin, une troisième formule optimale, tout compris, viendra compléter les deux précédentes avec également la mise en carton, l'emballage de l'ensemble des affaires. Evidemment, les prix évolueront selon l'investissement demandé au déménageur;
  • Le type de biens à déménager : Outre les cartons et meubles, plutôt classiques, certains déménagements nécessitent la manutention d'objets particulièrement encombrants ou fragiles, à tel point qu'un équipement particulier est nécessaire, type nacelle élévatrice, sangles de portage, etc. Certains mobiliers doivent même être démontés pour être transportés sans risque, ou ne serait-ce que pour passer l'encadrement de l'ouverture la plus large;
  • L'accès à l'habitation : Lorsque les logements à déménager se situent en immeuble, à étage sans ascenseur ou avec un ascenseur trop exigu pour être utilisé, ou encore le long d'artères très passantes, ou sans possibilité de stationnement au près, les difficultés d'accès peuvent obliger le déménageur à intervenir avec un camion particulier, avec une nacelle élévatrice, etc. ce qui augmente le coût de la prestation;
  • La distance à parcourir : Un forfait déplacement sera toujours appliqué au kilomètre parcouru, mais les déménagements allant au-delà de 300 km induisent des frais supplémentaires pour le déménageur, qu'il répercutera sur la facture (hébergement et restauration des employés de déménagement, péage, usure du véhicule, etc.);
  • La période choisie pour déménager : Les prestations réalisées durant les week-ends, les vacances scolaires et la période estivale sont bien plus onéreuses. La société de déménagement se retrouve en effectif plus réduit, les demandes affluent plus abondamment, donc la demande supérieure à l'offre fait monter les prix.

Comment doit se présenter le devis d'une prestation déménagement ?

Depuis 2010, les déménageurs sont tenus, par l’arrêté relatif à la publicité des prix des prestations de déménagement, de délivrer un devis fiable et ferme en amont de la prestation, présentant un détail des éléments justifiant le coût de la prestation. Celui-ci devra impérativement comprendre :

  • Les coordonnées de l'entreprise de déménagement, et celles du client,
  • La date d'établissement du devis et la date prévue de déménagement,
  • Les lieux de chargement et de déchargement,
  • Le volume à déménager, exprimé en m3,
  • La formule ou prestation choisie par le client, et ce qu'elle inclut précisément,
  • Le montant hors taxe et TTC du déménagement, accompagné d'une mention précisant bien que ce tarif est définitif,
  • Les modalités de paiement de la prestation,
  • Les procédures en cas de réserve du client dans le cas d'une perte ou d'un dégât sur un bien,
  • La responsabilité et les démarches en cas d'indemnisation.

Comparer les offres pour souscrire celle au meilleur rapport qualité/prix

Aucun Code du déménagement n'existe. Seul un label NF peut être décerné par l'AFNOR pour attester du sérieux de l'entreprise, en réponse à un cahier des charges précis. Toutefois, cela ne viendra en rien justifier les prix pratiqués, plus ou moins doublés voire triplés selon les déménageurs. Pour éviter de choisir une prestation bien trop onéreuse ou de mauvaise qualité, il sera préférable de comparer plusieurs devis.

Pour ce faire, les comparateurs en ligne seront de parfaits alliés pour dénicher les offres les plus compétitives au meilleur prix. Ils afficheront une sélection d'offres répondant au besoin exprimé, en mettant en exergue les points saillants à étudier. Les comparateurs en ligne sont 100 % gratuits et sans aucune obligation d’engagement. Il sera également bon de prendre l'avis des clients par les commentaires laissés en ligne. Toutefois, ces avis sont à considérer avec un peu de hauteur et de détachement. Ils sont évidemment parfaitement subjectifs, propres à une situation particulière qui n'est pas la vôtre, et ne sont le récit que de l'une des deux parties. Disons qu'ils peuvent être plus fiables si plusieurs avis insatisfaits sont laissés, auquel cas il est fort probable que le professionnalisme dont fait preuve ce déménageur laisse à désirer.

Mobilité professionnelle : A quelles aides le fonctionnaire peut-il prétendre pour déménager ?

Le fonctionnaire peut prétendre à une journée libérée et rémunérée, nommée "autorisation spéciale d'absence", le jour de son déménagement. Il devra présenter un justificatif de changement d'adresse, type ouverture de compteur à son nom, pour profiter de cet avantage. Si cette journée est "offerte", quel que soit le motif du déménagement, d'autres aides sont octroyables au fonctionnaire s'il déménage pour une raison de mobilité professionnelle. Les voici présentées.

L'indemnité de changement de résidence (ICR)

Cette aide peut être versée à tous les agents de la fonction publique, qu'ils soient titulaires, mais aussi stagiaires ou même contractuels. La condition d'octroi est que le déménagement soit dû à une affectation professionnelle hors de la ville de résidence actuelle, contraignant alors le fonctionnaire à changer de domicile.

L'ICR peut prendre en charge le transport de l'agent et de sa famille qui vit sous le même toit, ainsi que le transport de bagages. Ces deux prises en charge seront forfaitaires, selon la situation de l'agent. Elle sera le résultat d'une estimation du droit de cubage, et de la distance parcourue entre les deux domiciles selon l'itinéraire le plus court. Le droit de cubage, soit dit encore le volume à déménager, est estimé au forfait, selon que l'agent soit célibataire, en couple, avec ou sans enfant, ou veuf. L'agent n'a donc pas à fournir d'estimation de volume pour prétendre à cette indemnité.

Il pourra profiter d'une majoration de 20 % en cas de déménagement imposé par l'employeur ou attribuant à l'agent une évolution significative de carrière, type mutation d'office, changement d'emploi suite à avancement de grade, promotion interne ou concours, nomination sur un emploi hiérarchiquement supérieur, réintégration suite à congé maladie longue durée, ou encore changement d'affectation subi et non demandé. A l'inverse, il pourra se voir imposer une réduction de 20 % en cas de changement de poste relevant de l'initiative de l'agent, type changement de poste demandé, détachement, réintégration suite à un congé parental.

Le prêt à taux 0 affecté au déménagement

Les fonctionnaires, qu'ils appartiennent à la fonction publique hospitalière, territoriale ou d'Etat, peuvent prétendre à l'octroi d'un prêt à taux zéro (PTZ) lors de leur déménagement, via la CASDEN (Caisse d'Aide Sociale de l'Education Nationale) qui est la banque coopérative de toute la fonction publique. Le PTZ pourra prendre en charge les dépenses liées à l'aménagement de l'habitation. Toutefois, il ne pourra être obtenu qu'une seule fois. Son montant variera de 1 000 à 3 000 €, avec une durée de remboursement de 12 à 36 mois.

Les autres aides au déménagement, selon les profils particuliers des fonctionnaires

D'autres aides plus spécifiques à certains profils sont également accordables. Elles auront généralement vocation à couvrir le premier mois de loyer, le dépôt de garantie, les frais d'agence, la rédaction du bail, et/ou les frais de déménagement.

  • L'aide à l'installation des personnels de l'Etat (AIP) : Allant de 700 à 1 500 € si le déménagement se fait en zone dite tendue, où l'offre de logements est inférieure à la demande, cette aide peut être attribuée aux fonctionnaires civils titulaires de l'Etat, aux stagiaires et contractuels présentant un ou plusieurs contrats successifs d'au moins un an, aux magistrats, aux ouvriers d'Etat, aux agents recrutés sur la base de l'article 27, ainsi qu'aux agents s'inscrivant par la voie du PACTE primo-arrivants. Toutefois, deux conditions d'octroi sont fixées : Elle ne peut leur être attribuée que s'ils sont nouveaux agents venant d'intégrer la fonction publique d'Etat, ou agents affectés dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville, et des plafonds de ressources sont fixés. En effet, l'agent ne pourra présenter un revenu fiscal de référence supérieur à 24 818 € s'il est célibataire, ou à 36 093 € s'il est en couple;
  • La prime spéciale d'installation : Elle est dédiée aux nouveaux agents d'Etat, titulaires ou stagiaires, ayant leur première affectation au sein de la communauté urbaine de Lille, ou dans l'une des communes d'Île de France. Pour y prétendre, l'agent doit être recruté dans un corps dont le premier indice net majoré de la classe normale est inférieur à 391, et dont le dernier est au plus égal à 673. C'est une forme de condition de ressources. Elle peut atteindre 2 080 €;
  • La prime spécifique d'installation : Elle est dédiée aux agents d'Etat affectés dans un DOM, qui reçoivent une première affectation en métropole, par mutation ou pour effectuer un stage d'entrée dans le métier. Elle équivaut à 12 mois de salaire indiciaire brut, et est versée en 3 fois : 1/3 à l'installation, 1/3 à la fin de la troisième année, et 1/3 à la fin de la quatrième année.

Enfin, le fonctionnaire peut également profiter d'une aide de son nouvel employeur pour trouver son futur logement. En effet, en subventionnant la construction ou la réhabilitation de logements, l'Etat peut en "réserver" 5 % pour loger son personnel. Si l'Etat permet à l'agent de disposer du logement, en passant avant les autres demandes, c'est bien à l'agent de réaliser ses démarches, et de se rapprocher du bailleur social.